ET SI ON PARLAIT DE TRANQUILLITE PUBLIQUE ? Entretien avec Jean-Yves SYBILLE, adjoint à la tranquillité publique

Cliquez sur l'image pour zoomer
Jean-Yves Sybille (au centre de l'image)

La tranquillité publique est un sujet fondamental sur lequel il faut revenir régulièrement si l’on veut apporter une réponse  efficace aux habitants de notre commune.

Lorsque l’on est victime d’un acte de délinquance ou d’une incivilité, c’est toujours « un de trop » ! Toutefois il est important d’évaluer les situations sur la base des faits et non pas des « On dit … »

La Commission Locale de Sécurité et de Prévention de la Délinquance se réunit régulièrement à l’initiative de la municipalité. Elle est composée d’élus, de représentants de la Police Nationale, de représentants des bailleurs sociaux, de l’Education Nationale (acteur essentiel de la prévention), de notre coordinateur (agent de la fonction publique) et de représentants de la Sous-préfecture.

 Et les faits sont là !  Fin 2017, sur notre commune, on constatait :

* une baisse significative des atteintes aux biens (dégradations) et des cambriolages.

* une sollicitation fréquente de la police sur des questions de tapage et de violence « intra – familiale ». (domaine sur lequel nous travaillons avec une cellule spécifique mise en place par la sous-préfecture).

* une augmentation (à la demande de la municipalité) des patrouilles de police (en tenue et en civil) sur Fresnes et donc une augmentation des contrôles. Les incivilités ont diminué sur la place et dans le parc.

* des contrôles de vitesse réguliers sur les axes où la vitesse semble excessive (rue Bancel, rue Ghesquière, rue Jacques Renard, rue Loubry …), ainsi que des contrôles d’usage de stupéfiants.

* une présence accrue sur le terrain de nos A.SV.P. et du médiateur de la commune.

On soulignera l’effort notable de la Police Nationale sur laquelle nous nous appuyons et qui fait beaucoup au regard de ses moyens.

D’aucuns diront qu’il s’agit là de statistiques, mais si l’on veut que les choses s’améliorent il faut commencer par les mesurer.

Le bilan de tout ceci m’amène à constater une stabilité des actes d’incivilité et de délinquance sur la commune et un « déplacement » de ceux-ci sur des problématiques « privées », le tout à un niveau plus faible que la moyenne du canton et de l’arrondissement.

Etre citoyen, c’est aussi prendre ses responsabilités en informant les services compétents (police, mairie …) lorsque l’on est témoin d’une incivilité ou d’un acte répréhensible.

D’autres mesures, destinées à améliorer notre tranquillité ont été mises en place :

- Le démarchage en porte à porte est réglementé sur la commune. Les personnes le pratiquant doivent être en mesure de présenter une autorisation visée par la Mairie indiquant les dates de début et de fin de démarchage, ainsi que son objet.

- Prochainement nous installerons  sur deux grands axes de la commune des radars pédagogiques destinés à faire prendre conscience aux automobilistes de leur vitesse (voir article ci-contre). Ceci n’exclut évidemment  pas les contrôles par la police.

- Le dispositif « Voisins vigilants » fonctionne bien et compte de plus en plus d’adhérents.

- Les conseillers citoyens participent à la commission tranquillité publique pour encore plus de proximité avec les habitants.

Certes, rien n’est jamais parfait, mais ne laissons pas se construire une réputation injustifiée au sujet notre ville.

Contacter la commune

Plusieurs moyens pour contacter la commune

Par téléphone

03 27 28 51 51

Par fax

03 27 28 51 52

Horaires d'ouverture

  • Mardi au vendredi de 8h30 à 12h30 et de 13h30 à 17h30
  • Samedi de 8h30 à 11h30

Se rendre en mairie

Hôtel de Ville, Place Vaillant Couturier
59970 Fresnes sur Escaut

Ecrire à la commune