Le document le plus ancien que nous connaissons concernant Fresnes a été retrouvé dans un annuaire du département du Nord daté de 1832.

Nous en reproduisons le contenu :

Fresnes est à une demi-lieue de Condé, sur l’Escaut et la chaussée de Valenciennes. L’autel de ce village avait été donné par Alvise, évêque d’Arras, à la Maison de Château-l’Abbaye. Ce prélat, du consentement de l’abbé, le céda aux chanoines de Condé, à condition qu’ils payeraient annuellement trente et un sols à l’Abbaye. Mais comme de son côté l’évêque n’avait cédé l’autel qu’à charge de personnat*, il obligea l’abbé à lui abandonner, tous les ans, les droits synodaux, qui équivalaient au rachat d’autel.

Les lettres d’Alvise sont datées d’Arras, l’an 1141. Cette donation a été confirmée par le Pape Alexandre IV, lequel fut pape l’an 1254 jusque l’an 1261.

Vers la fin XIIIe siècle, dans « l’Histoire de mes terres revue en janvier 1745 avec monsieur Cordier à Paris, un peu perfectionnée depuis » extraite des mémoires du duc de Croÿ, il apparaît que la terre et seigneurie de Fresnes-sur-Escaut consiste en deux fiefs relevant tous deux du roi comme comte du Hainaut ; le premier appelé la seigneurie de la Motte et le second du Château partageant également les hauteurs et prérogatives de la terre acquises en divers temps.

Il est difficile de dire comment Fresnes était partagé territorialement entre ces deux fiefs. Certains historiens locaux pensent que la seigneurie du Château s’étendait sur la rive gauche du vieil Escaut, alors que la seigneurie de la Motte était située sur la rive droite.

Le fief de la Motte appartenait à la seigneurie de Condé dite de Bailleur, ou de Beloeil, dite aussi Propriétaire. Ensuite, elle passe à la maison des Moriamez Hamaide, puis à la maison de la Hamaide par le mariage de Thierry de la avec Catherine Moriamez en 1360, puis à la maison d’Oettingen,  puis à la maison Rogendorff vers 1522, puis à la maison de Lallaing en 1558 et finalement à la maison de Croÿ.

Le fief du Château appartenait, quant à lui, à la famille de LILLE.

Parmi les nombreux seigneurs descendant de cette famille, on peut citer Thomas de LILLE, baron de Fresnes, de Blaringhem, d’Aisnel, de Fontenoy… grand bailli du Hainaut en 1395. Il épouse Agnès de Mailly. Tous deux meurent au village de Fresnes, Thomas en l’an de grâce 1421 et Agnès en 1446, et sont inhumés dans une chapelle qu’ils avaient fait construire dans l’église, chapelle dans laquelle ils avaient établi leur sépulture de marbre haut eslevé de trois pieds et demy. Il y était gravé cette épitaphe :

                Cy gist noble homme Thomas De Lille Seigneur de fresnes, et de…

qui trespassa l’An 1421. et L’autre costé cy dessous gist noble Dame Agnes de Mailly femme, et Espouse audit seigneur de fresnes et de… qui trespassa L’an 1446.

 

La sépulture était surmontée de gisants aujourd’hui disparus, de même que l’église dans laquelle elle se trouvait.

Contacter la commune

Plusieurs moyens pour contacter la commune

Par téléphone

03 27 28 51 51

Par fax

03 27 28 51 52

Horaires d'ouverture

  • Mardi au vendredi de 8h30 à 12h30 et de 13h30 à 17h30
  • Samedi de 8h30 à 11h30

Se rendre en mairie

Hôtel de Ville, Place Vaillant Couturier
59970 Fresnes sur Escaut

Ecrire à la commune